Faut-il considérer internet comme un danger pour la presse écrite ?


Accueil | »

L’avenir de la presse écrite

La presse écrite n’est pas morte. Mais on pourrait le croire vu son déclin depuis des années, et l’apparition de nouveaux médias comme Internet. Il ressort en effet que la presse écrite va multiplier ses modes de diffusion ( papier, page web , mobile) dans les années à venir mais Internet ne remplacera jamais le papier.

 

Certes Internet et ses facteurs externes jouent leur rôle et peuvent contribuer à faire plonger les journaux qui sont eux-mêmes affaiblis. Mais tout donne par ailleurs à penser que les jeunes restent prêts à lire la presse et que les concurrences à l’intérieur du champ de l’information ne constituent pas des menace si dangereuses que ça. Les temps son plus durs, nul ne le conteste, et ils le resteront. Mais ils n’empêchent pas certains de gagner des lecteurs. Pour une bonne part, le destin des journaux ne dépend que d’eux-mêmes, et notamment de leur encadrement.

En conclusion, on constate qu’aujourd’hui,  » aucun nouveau média n’a encore remplacé un média existant, alors , pourquoi le web remplacerais le papier?

 » La partie n’est pas perdue ; elle est juste devenue plus exigeante « 


Laisser un commentaire

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...